Un mois, un partenaire: Ryax Technologies

CEO de Ryax Technologies, Andry Razafinjatovo est ingénieur de formation et diplômé d’HEC. Il a démarré sa carrière dans le HPC (High Performance computing) où il a occupé des postes d’architecte et de responsables d’équipes de R&D. Il a ensuite cofondé Ryax Technologies avec deux collègues Yiannis Georgiou (CTO) et David Glesser (CPO) en novembre 2017. La société développe une plateforme permettant la mise en production d’algorithmes de data science sur des infrastructures hybrides On-premise, Edge, Cloud.

Une perspective partagée

Le projet AQMO représente un cas typique de services d’exploitation de données que nous retrouverons très probablement au cœur de l’informatique de demain. Ce projet allie objectif environnemental, analyse de données issues de capteurs, et utilisation efficace d’infrastructures Edge, Cloud et HPC (supercalculateurs), et met donc particulièrement en avant les contraintes supplémentaires liées à la mise en production de la data science sur des infrastructures informatiques complexes.

Dans AQMO, nous retrouvons de nombreux obstacles que la plateforme Ryax permet de surmonter :

  • Gestion unifiée d’une infrastructure hybride (sécurisation, mouvements de données, intermittence des liaisons, monitoring)
  • Gestion du cycle de vie des applications (déploiement, exécution, mise à jour)
  • Authentification des utilisateurs

Ce projet s’inscrit directement dans une vision que Ryax Technologies promeut depuis sa création (et qui semble de plus en plus partagée par les acteurs du marché) : pour des raisons de performance, de confidentialité et de coût, la centralisation des services dans le Cloud n’est généralement que peu efficace, et donc non-recommandée.

Ryax Technologies au sein d’AQMO

La plateforme Ryax est issue de l’expérience de ses cofondateurs et d’une analyse de l’évolution du marché de la data science : aujourd’hui, de nombreux acteurs (entreprises, institutions…etc) investissent des moyens croissants dans des projets d’analyse de leurs données, avec pour objectif d’en tirer de la valeur. Pour nombre de ces initiatives, il est grand temps de dépasser le stade du POC (preuve de concept) et de mettre en production le résultat des investissements matériels et humains. C’est l’unique moyen d’atteindre un bon retour sur investissement et de constituer un réel avantage compétitif. Suite à notre levée de fonds, la plateforme Ryax est aujourd’hui commercialisée et un focus particulier est mis sur l’industrie, les transports, l’énergie et la smart city.

La solution RYAX

La solution RYAX remplit plusieurs rôles dans l’architecture globale de AQMO car elle permet d’une part le développement de chaînes d’analyses de données, mais aussi l’orchestration de ces workflows sur l’infrastructure hybride sur laquelle AQMO est déployée.

Plus précisément, AQMO est composée d’une infrastructure hybride répartissant les ressources de calcul aux niveaux Edge, Fog et HPC/Cloud. Dans un premier temps, les données de la qualité de l’air sont collectées par des capteurs sur différents bus et drones (Edge) circulants dans la ville, ils sont regroupés sur des serveurs centralisés (Fog) avant d’être envoyés pour traitement sur des centres de calcul intensif (HPC ou Cloud). Le but est alors d’en extraire des prévisions et des informations adaptées. À chaque niveau, les données doivent être acheminées et agrégées en fonction de la qualité des connexions réseaux. Lorsque la puissance de calcul est disponible (Edge-Fog-HPC/cloud), le traitement peut avoir lieu pour effectuer diverses manipulations sur les données.

Ryax fournit les moyens aux utilisateurs de développer et de déployer leurs analyses de données de façon transparente quelle que soit la complexité de l’infrastructure sous-jacente. Cela passe par des intégrations avec des services de l’un de nos partenaires, UCit, pour les fonctionnalités « HPC as a Service », ainsi que la plateforme de capteurs et des développements au niveau Edge proposé par l’Université de Rennes. 

AQMO comme innovation en termes de collecte et traitement de données

AQMO est l’exemple type de ce à quoi pourraient ressembler les services de traitements de données en temps réel dans un futur proche (service par drone, voiture autonome, smart cities, sources de production d’énergie dans des environnements faiblement connectés…). À travers ce use-case, AQMO offre une analyse pertinente des problématiques et des étapes nécessaires à l’exploitation de ces services.

Et au-delà d’AQMO

Ryax Technologies s’investit dans l’initiative de l’Institut MIAI Grenoble Alpes (Multidisciplinary Institute in Artificial Intelligence), autour des problématiques Edge Computing et Intelligence Artificielle. Ryax intervient plus particulièrement sur l’axe de travail « Intelligence distribuée », champ pour lequel notre équipe est l’un des contributeurs principaux.

De plus, nous explorons des techniques d’analyses de données s’appuyant sur des supercalculateurs pour l’agriculture de précision dans le cadre du projet H2020 Cybele. Les synergies techniques, stratégiques ou business de ces deux projets avec le projet AQMO sont particulièrement pertinentes.